Le Gender Investing gap

Seulement 15% des femmes investissent ..

Une étude récente de e-Toro révélait que 73% des Françaises veulent apprendre à investir pour devenir financièrement indépendantes. Pourtant, seules 15% d’entre elles ont franchi le pas et investissent réellement quand dans le même temps 37% des hommes investissent.

Cet écart c’est ce que l’on appelle le gender investing gap

En France, si la notion de gender pay gap (soit l’écart de rémunération femmes/hommes) est bien connue, nous connaissons moins la notion de gender investing gap – l’écart de participation à l’investissement femmes/hommes. Moins médiatisé, cet écart entre les femmes et les hommes pose pourtant de nombreux problèmes, en particulier pour les femmes au moment de la retraite.

Les causes du gender investing gap

Les causes du gender investing gap sont nombreuses.  

Cet écart est d’abord et avant tout lié au fait que les femmes reçoivent une éducation différente à l’argent. Contrairement aux petits garçons, on apprend davantage aux petites filles à donner plutôt qu’à recevoir. 

Par ailleurs, le gender pay gap explique également, en partie, l’écart de niveau d’investissement. En effet, les femmes disposant en moyenne de 24% de revenus en moins que les hommes, leur revenu disponible pour investir est moindre.

Aussi, à l’inverse des hommes, et freinées par le tabou de l’argent, les femmes s’organisent peu ou pas en clubs/ groupes pour parler argent et investir. Elles manquent d’espaces de socialisation sur ce type de sujets.

Elles sont également confrontées à une industrie financière pensée par des hommes, pour des hommes. En 2021, il est encore fréquent d’entendre les témoignages de femmes revenues dépitées de rendez-vous en couple chez le banquier où elles ont été ignorées pendant tout le rendez-vous.

Finalement, deux autres facteurs contribuent à freiner les femmes sur le chemin de l’investissement : les freins psychologiques et de connaissances financières.  En effet, en matière de finance, nombreuses sont les femmes à manquer cruellement de confiance en elles. Ce sentiment est fortement accentué par un constat fait par de nombreuses femmes, l’éducation financière est souvent la grande oubliée de nos formations scolaires et académiques.

Sources :

  • Partenaire, L. T., & Partenaire, L. T. (2021, 19 mai). Cultiver l’investissement financier des femmes. La Tribune. https://www.latribune.fr/supplement/la-tribune-now/cultiver-l-investissement-financier-des-femmes-881934.html

  • Lack of confidence is impeding women’s financial literacy, study finds. (2021, 8 mars). Financial Times. https://www.ft.com/content/1c60cfd7-7566-41e2-9709-84d81a7f53b8

Crédits photo : @Schvets Production

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *